Assurance habitation pendant et après les travaux d’agrandissement

Assurance habitation pendant et après les travaux d’agrandissement post thumbnail image

Réaliser des travaux d’agrandissement dans son habitation nécessite d’adapter son assurance habitation à cette nouvelle situation. En effet, aussi bien pendant la période des chantiers que suite à l’achèvement des travaux, de nouveaux risques apparaissent qu’il convient de couvrir adéquatement. Effectuez au plus tôt les démarches auprès de votre assureur avant et après les travaux. Elle inclut la déclaration du projet, la validation des garanties et la mise à jour de votre contrat une fois l’extension achevée. 

Informer son assurance des travaux d’extension 

Avant de commencer les travaux d’extension, vous devez avertir votre compagnie d’assurance. Envoyez un courrier recommandé détaillant la nature et l’ampleur des aménagements prévus. Il vous faut également joindre le calendrier estimatif du chantier. Dans un second temps, une déclaration devra être effectuée auprès de l’assureur. Cette étape a pour but de maintenir les garanties souscrites durant toute la période de construction. Elles sont parfois soumises à des modalités spécifiques. Ces échanges permettent de lever d’éventuelles zones d’ombre sur la couverture des nouveaux risques inhérents à la période travaux. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet en effectuant des recherches en ligne.

Lire également : 5 éléments à considérer avant l’achat d’un garde-corps

Les risques à assurer pendant les travaux 

Il est conseillé de s’assurer de la responsabilité civile du maître d’œuvre et de chaque entreprise intervenant. De cette manière, vous pouvez vous prémunir d’éventuels dommages causés sur les biens existants ou les tierces personnes. Par ailleurs, les garanties contre les risques classiques d’incendie ou de dégâts des eaux doivent continuer à couvrir la partie toujours habitée. Vous devez aussi souscrire une garantie contre le vol et la destruction de matériaux. 

Options d’assurance pendant les travaux 

Une assurance temporaire tous risques chantier permettra de couvrir les dégâts matériels subis sur l’extension en cours de construction. Elle complètera utilement la responsabilité décennale des intervenants prévue par la loi. Vous pouvez également opter pour une garantie décennale spécifique pourra être souscrite. Soyez ainsi certains du respect de la conformité des travaux.

Avez-vous vu cela : GPT-4 : La révolution de l'intelligence artificielle selon les experts

Actualiser son contrat après achèvement 

Une fois les travaux d’extension achevés et la partie nouvelle habitable, il convient de mettre à jour son contrat d’assurance. Vous devrez indiquer à votre compagnie l’augmentation de la surface totale du logement ainsi que la nouvelle valeur de reconstruction y afférant. Il vous faut ensuite choisir rigoureusement les garanties à souscrire par rapport à l’agrandissement. Cela concerne, notamment :  

  • la responsabilité civile ; 
  • l’incendie ;
  • les dégâts des eaux.

Conserver les justificatifs pour toute réclamation

Il est vivement conseillé de conserver précieusement tous les documents liés aux travaux d’agrandissement pendant une longue durée. Vous pourrez ainsi apporter toute pièce justificative utile en cas de sinistre. Cela inclut les plans initiaux de l’extension, les devis détaillés y afférents, ainsi que les procès-verbaux de fin de chantier. Par ailleurs, les factures réglées aux différentes entreprises intervenantes et leurs récépissés de paiement devront être soigneusement archivés.